Date d'impression : 27.01.20
Page: https://www.horizon2020.gouv.fr/cid96033/instrument-p.m.e.-l-experience-de-stilz-chimie.html
Accueil  PME

Instrument P.M.E. : l'expérience de STILZ Chimie

Retour d'expérience© Coloures-pic-Fotolia.com

STILZ Chimie partage son expérience de lauréate d’un projet Instrument P.M.E. en phase 1.

Actualité
02.12.2015

L’Instrument P.M.E. offre la possibilité de financer des projets portés par une seule P.M.E. favorisant ainsi la mise en œuvre de projets stratégiquement sensibles.  

STILZ Chimie, groupe RESCOLL, est lauréate d’un projet Instrument P.M.E. en phase 1.

Entretien avec Magali Clavé-Henry, Chargée d'affaires Valorisation et Marketing, S.R.C. RESCOLL.

Quelle est l'activité de STILZ Chimie ?

STILZ Chimie est une P.M.E., située en Poitou-Charentes, spécialisée dans la mise au point et la formulation de produits dans le domaine du cuir, et plus particulièrement dans l’industrie de luxe.

Depuis peu, STILZ Chimie est intégrée au sein de RESCOLL, une société de recherche sous contrat (S.R.C.) spécialisée dans l’innovation technologique pour des applications industrielles des matériaux polymères comme les résines, les composites, les vernis, les adhésifs, etc.

Créée en 2001, la SRC RESCOLL compte en 2015 près de 80 salariés dont une majorité de docteurs et ingénieurs et réalise un chiffre d’affaires de 8 millions d’euros. 

Avec l’aide de Bpifrance, RESCOLL investit depuis plusieurs années dans des programmes de recherche interne sur des technologies propriétaires.

La société a notamment mis au point une technologie basée sur des polymères conducteurs de l’électricité baptisée PANIPLAST pour laquelle elle dispose d’une expertise de pointe en matière de synthèse, de dispersion et de formulation.

Qu'est-ce que la technologie PANIPLAST ?

La  technologie PANIPLAST est un polymère conducteur intrinsèque (P.C.I.) à base d’une polyaniline dopée.

Les performances de la technologie PANIPLAST par rapport aux solutions P.C.I. actuellement étudiées peuvent se résumer en quelques mots :

  • polyvalence, 
  • stabilité, 
  • flexibilité,
  • prix compatible avec de nombreuses applications industrielles.

La recherche académique ayant permis la création de la technologie PANIPLAST, a été réalisée il y a une quinzaine d’années par le C.E.A. de Grenoble, qui par la suite l’a transférée à la S.R.C. RESCOLL.

Cette  technologie est protégée par plusieurs titres de propriété intellectuelle en France et à l’international.

Nous avons par ailleurs travaillé sur le développement de solutions exploitant la technologie PANIPLAST avec à la clé plusieurs preuves de concept dans des domaines d’applications variés allant du chauffage de bâtiment, au dégivrage de pâles d’éoliennes, la dépose électrostatique sur composites aux applications dans des dispositifs médicaux ou l’électronique organique. 

Aujourd’hui, les marques d’intérêt de clients potentiels commencent à affluer.

Quel est votre projet Instrument P.M.E. ?

Tout l’enjeu pour RESCOLL et STILZ Chimie, au travers du projet Instrument P.M.E. , est de transférer la technologie PANIPLAST à l’échelle industrielle et d’amener les diverses preuves de concept vers le marché.

La Phase 1 a pour objectif de démontrer la viabilité économique de notre technologie.

Concrètement, une étude de marché est en cours de réalisation pour nous permettre d’élargir l’horizon des applications potentielles de la technologie, les coûts admissibles par les différents marchés et les moyens, matériels, humains, techniques et commerciaux, devant être mis en œuvre pour atteindre ces marchés.

L’Instrument P.M.E. est un outil très pertinent pour atteindre notre objectif, il permet de donner un véritable coup d’accélérateur à des technologies très prometteuses, proches du marché, avec un taux de financement très intéressant.

Comme avez-vous géré le montage du projet ?

Le montage de la Phase 1 a été mené en interne et a mobilisé une équipe de quatre personnes (y compris la direction), avec beaucoup d’itérations sur dossier.

Quels conseils donneriez-vous à une P.M.E. candidate ?

Le montage du projet demande de la précision et doit s’inscrire dans la stratégie globale de l’entreprise.

Il faut passer du temps sur la rédaction du dossier et être clair sur les applications marchés visées et les moyens mis en œuvre. 

Il est important de garder à l’esprit qu’il faut développer dans le dossier un discours qui s’adresserait à des investisseurs, tout en montrant une bonne connaissance du marché, même en Phase 1.

Quelles sont les prochaines étapes ?

La première phase du projet Instrument P.M.E. est actuellement en cours.

Elle doit s’achever fin janvier 2016. 

Une fois lauréat, au-delà du financement, la Commission européenne offre trois jours de coaching et dans ce cadre, nous allons être accompagnés par un coach britannique sous peu pour affiner le positionnement marché.

Pour la préparation du dossier Phase 2, nous avons choisi d’être accompagnés par un cabinet spécialisé dans le cadre de l’action collective FLY TO EUROPE pilotée par le Pôle de Compétitivité AEROSPACE VALLEY, qui a pour objectif d’accompagner les P.M.E. du pôle et de leur fournir un support en phase de candidature, afin d’optimiser leurs chances de réussite sur ce guichet hautement concurrentiel.