Date d'impression : 10.05.21
Page: https://www.horizon2020.gouv.fr/cid74173/espace-europeen-de-la-recherche-publication-du-rapport-d-etape-2013.html
Accueil  La Recherche en Europe

Publication du rapport d'étape 2013 de l'Espace Européen de la Recherche

Publication-EER-1© Photo Libre

La Commission européenne a publié le 23 septembre 2013 un rapport évaluant les progrès réalisés depuis 2011 dans le cadre de la réalisation de l'E.E.R. Le rapport dresse un premier bilan de l'état d'avancement de l'Espace européen de la recherche et rappelle l'importance de son approfondissement en vue de l'accroissement de la compétitivité.

Actualité
15.10.2013

Bilan

Le rapport d'étape 2013 de l'E.E.R. expose les progrès effectués, dont notamment :

  • des projets de grande envergure mis en place (cinq initiatives technologiques conjointes, dix initiatives de programmation conjointes), favorisant le développement de la coopération scientifique transnationale ;
  • le financement concurrentiel de la recherche qui a contribué à améliorer la qualité et la reconnaissance mondiale des établissements de recherche et de leurs chercheurs ;
  • l'inventaire des infrastructures de recherche qui a rendu le paysage de la recherche plus transparent ;
  • l'accès illimité et gratuit aux publications et soutenu par un nombre croissant d'universités, de centres de recherche et d'organismes de financement à travers l'Europe.

De plus, "European Research Area - Facts and figures 2013", le document de travail de la Commission, qui accompagne le rapport d'étape, présente des données clés au niveau européen et national et comprend en annexe les fiches pays des Etats participants. Il constitue une base de travail en vue de l'élaboration en 2014 d'une évaluation approfondie des progrès réalisés.

 

Les autorités françaises ont par ailleurs publié leur propre rapport sur la construction de l'Espace européen de la recherche.

 

Les points d'avancement

Malgré des avancées notables dans chacun des cinq domaines prioritaires, le rapport d'étape de l'E.E.R. pointe un certain nombre de difficultés.

Celles-ci sont recensées dans le communiqué de presse de la Commission européenne en six points qui devront être améliorés, afin de pouvoir achever pleinement le marché unique de la recherche d'ici 2014 :

  • les investissements dans la recherche et le développement reculent dans quelques Etats membres ;
  • les programmes nationaux de recherche continuent à obéir à des règles différentes, limitant fortement la coopération scientifique transnationale ;
  • la mise au point, le déploiement et l'accès à certaines infrastructures demeurent difficiles, compte tenu des règles nationales en vigueur ou des obstacles financiers ;
  • plus de la moitié des postes vacants de chercheur ne sont toujours pas annoncés au niveau européen via le portail de l'emploi EURAXESS, ce qui constitue un frein à la mobilité des chercheurs ;
  • le gaspillage des talents féminins parmi la communauté des chercheurs se poursuit (conséquence de l'inégalité entre les hommes et les femmes), et il s'agit du domaine de l'E.E.R. dans lequel les avancées ont été les plus médiocres ;
  • les chercheurs sont souvent insuffisamment préparés à entrer sur le marché du travail et restent peu employés dans l'industrie.