Date d'impression : 23.10.20
Page: https://www.horizon2020.gouv.fr/cid154714/cooperation-scientifique-internationale-marie-s.-curie-rise-grand-succes-pour-le-mans-universite.html
Accueil  Le programme H2020

Coopération scientifique internationale Marie S. Curie RISE: grand succès pour Le Mans Université

grand succes pour Le Mans Universite© Alain Szczuczyuski

Trois projets portés par des enseignants-chercheurs de Le Mans Université sont lauréats de l'action Marie Sklodowska-Curie, RISE. Coordinateurs d'équipes internationales, ils ont obtenu d'importants financements pour promouvoir leurs collaborations et accélérer leurs recherches.

Actualité
15.10.2020

Excellence, impact : les critères de la C.E.

Au sein du pilier « excellence scientifique », l'action Marie Sklodowska-Curie Research and Innovation Staff Exchange (RISE) encourage de fortes collaborations internationales grâce à des échanges de personnel dans le domaine de la recherche et de l'innovation.

S'agissant d'un appel à projet non thématique, la concurrence est forte et le principal critère est celui de l'excellence. Les équipes d'enseignants chercheurs de Le Mans Université ont réussi l'exploit d'un taux de réussite de 100% en obtenant le financement de leurs 3 projets présentés.

Les lauréats sont Nathalie Richard (Laboratoire Temps, Mondes, Sociétés • TEMOS - UMR CNRS 9016), Anthony Larcher (Laboratoire d'Informatique de l'Université du Mans • LIUM - EA 4023) et Alain Zanella (Laboratoire Géosciences Le Mans • LPG - UMR CNRS 6112).

Un formidable booster des recherches pour les équipes financées

Interrogée sur ses objectifs, Nathalie Richard attend de la rencontre entre musées des sciences et recherche académique des outils pour raconter l'histoire des objets, mais aussi leur éclairage par les archives.

Anthony Larcher espère « de nombreuses publications, un fort impact et des avancées importantes dans le domaine de l'intelligence artificielle ».

Quant à Alain Zanella, il compte produire avec ses partenaires des données essentielles pour rendre plus sûr et viable le stockage du CO2. L'ensemble des avancées scientifiques sera en accès libre sous licence open-source ou open access pour favoriser les transferts.

Le financement des trois projets déposés par l'Université du Mans a été accueillie avec beaucoup de satisfaction. « La dynamique est forte au niveau de l'établissement », apprécie Anthony Larcher. « Cela envoie un super message à tous les jeunes chercheurs, qui ne doivent pas hésiter à monter des projets européens », selon Alain Zanella.

Monter un projet gagnant, un travail en amont avec les ingénieurs projets

Les ingénieurs projets de l'université apportent une aide au montage indispensable, car les dossiers sont complexes.

« Nous avons été énormément aidés par les ingénieurs projets », appuie Nathalie Richard.

L'université est coordinatrice des trois projets, donc les ingénieurs projets continueront d'être en soutien pendant les quatre années du RISE. Un suivi indispensable, car ces projets déclenchent le financement d'un grand nombre de déplacements. Et chaque chercheur travaille avec une équipe d'au moins 50 personnes à l'international.


 

Du projet Marie Sklodowska-Curie au prix Nobel :
Emmanuelle Charpentier, prix Nobel de chimie 2020, a été P.I. du projet MSCA-ITN ENLIGHT-TEN, de formation de jeunes chercheurs en gémonique.

Projets sélectionnés

Projet Scientific Collections on the Move : Provincial Museums, Archives, and Collecting Practices (1800-1950) - SciCoMove
Nathalie Richard - Laboratoire Temps, Mondes, Sociétés (TEMOS - UMR CNRS 9016)


Projet Exchanges for SPEech ReseArch aNd TechnOlogies (ESPERANTO)
Anthony Larcher - Laboratoire d'Informatique de l'Université du Mans (LIUM - EA 4023)


Projet Discontinuities in C02 Storage Réservoirs (DISCO2 STORE)
Alain Zanella - Laboratoire Géosciences Le Mans (LPG - UMR CNRS 6112)