Date d'impression : 04.12.20
Page: https://www.horizon2020.gouv.fr/cid154104/cluster-culture-creativite-societe-inclusive.html
Accueil  Horizon Europe

Cluster Culture, créativité et société inclusive

PCRI o1

Le cluster «Culture, créativité et société inclusive» du pilier 2 vise à répondre aux enjeux auxquels sont confrontées nos sociétés contemporaines, que ces enjeux soient économiques, politiques, sociaux ou culturels.

Actualité
23.09.2020

Le cluster 2 «Culture, créativité et société inclusive» se trouve au sein du pilier 2 «Problématiques mondiales et compétitivité industrielle européenne».

Objectif du cluster culture, créativité et société inclusive

Le cluster « Culture, créativité et société inclusive » cherche à répondre aux enjeux auxquels sont confrontées nos sociétés contemporaines, que ces enjeux soient économiques, politiques, sociaux ou culturels.

L'Union européenne incarne une manière unique de combiner la croissance économique avec les objectifs de développement durable et les politiques sociales, de hauts niveaux d'inclusion sociale et des valeurs communes comprenant la démocratie, les droits de l'homme, l'égalité entre les sexes et la richesse de la diversité.

L'U.E. doit promouvoir le développement d'un modèle de croissance inclusive et durable tout en exploitant les avantages des avancées technologiques, en renforçant la confiance dans l'innovation en matière de gouvernance démocratique et en la promouvant, en favorisant l'éducation, en luttant contre les inégalités, le chômage, la marginalisation, la discrimination et la radicalisation, en préservant les droits de l'homme, en promouvant la diversité culturelle et le patrimoine culturel européen ainsi qu'en donnant aux citoyens les moyens d'agir grâce à l'innovation sociale. La gestion de la migration et l'intégration des migrants resteront également des questions prioritaires.

La recherche et l'innovation dans le domaine des sciences sociales, des sciences humaines et des arts, ainsi que dans les secteurs de la culture et de la création, jouent un rôle fondamental pour relever ces défis et atteindre les objectifs de l'U.E. Les aspects liés aux sciences sociales et humaines en particulier sont compris dans tous les domaines d'intervention relevant de ce pôle.

Principaux domaines d’intervention des appels

Démocratie et gouvernance

La confiance dans la démocratie et envers les institutions politiques établies semble s'éroder. Le désenchantement des citoyens avec la politique se cristallise de plus en plus dans les partis populistes et anti-establishment et dans une résurgence de l'hostilité aux migrants. Cette situation est aggravée par les disparités socioéconomiques, le niveau élevé des flux migratoires et des préoccupations en matière de sécurité, entre autres.

Pour répondre aux défis d'aujourd'hui et de demain, il convient de développer des idées nouvelles sur la manière dont les institutions démocratiques à tous les niveaux doivent s'adapter dans un contexte de plus grande diversité, de concurrence économique mondiale, de progrès technologiques rapides et de numérisation; la façon dont les discours, les pratiques et les institutions démocratiques sont perçus par les citoyens est cruciale à cet égard.

Patrimoine culturel et industries culturelle et créatives

Les secteurs européens de la culture et de la création jettent des ponts entre les arts, la culture, les convictions et les expériences spirituelles et le patrimoine culturel, les entreprises et la technologie. En outre, les industries culturelles et créatives jouent un rôle essentiel dans la réindustrialisation de l'Europe, sont un moteur de croissance et sont dans une position stratégique pour susciter des retombées innovantes dans d'autres secteurs industriels, tels que le tourisme, le commerce de détail, les médias, les technologies numériques et l'ingénierie.

Le patrimoine culturel fait partie intégrante des secteurs culturels et créatifs et constitue la trame de nos vies et revêt une importance significative pour les communautés, les groupes et les sociétés, en conférant un sentiment d'appartenance. Il constitue une passerelle entre le passé et l'avenir de nos sociétés. Une meilleure compréhension de notre patrimoine culturel et de la manière dont il est perçu et interprété est essentielle pour créer une société ouverture à tous en Europe et dans le monde. Il est également une force motrice des économies européenne, nationales, régionales et locales et une puissante source d'inspiration pour les industries créatives et culturelles. La conservation, la sauvegarde et la restauration, l'interprétation et l'exploitation de tout le potentiel de notre patrimoine culturel, et l'accès à ce dernier, constituent des défis majeurs à l'heure actuelle ainsi que pour les générations futures.

Le patrimoine culturel, matériel et immatériel, constitue la principale source d'inspiration pour les arts, l'artisanat traditionnel, les secteurs culturels et créatifs ainsi que celui des entreprises, qui sont des facteurs de croissance économique durable, de création d'emplois et de commerce extérieur. En ce sens, aussi bien l'innovation que la résilience du patrimoine culturel doivent être envisagées en coopération avec les communautés locales et les parties prenantes concernées. Le patrimoine culturel peut aussi constituer un vecteur de diplomatie culturelle et un facteur d'identité et de cohésion culturelle et sociale.

Transformations économiques et sociales

Les sociétés européennes subissent de profondes mutations socioéconomiques et culturelles, en particulier en raison de la mondialisation et des progrès technologiques. Dans le même temps, les inégalités de revenus ont augmenté dans la plupart des pays européens 

Des politiques tournées vers l'avenir sont nécessaires en vue de promouvoir une croissance durable et inclusive, l'égalité des sexes, le bien-être et de corriger les inégalités, de doper la productivité (notamment en améliorant les méthodes permettant de la mesurer), de remédier aux inégalités socio-spatiales et de stimuler le capital humain, de comprendre les défis en matière de migration et d'intégration et d'y répondre, et de soutenir la solidarité intergénérationnelle, le dialogue interculturel et la mobilité sociale.

Des systèmes d'éducation et de formation accessibles, inclusifs et de qualité sont nécessaires pour construire un avenir plus équitable et plus prospère.

Objectifs de développement durable ciblés par le cluster 2

Les activités contribueront directement à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) suivants:

  • ODD 1 - Pas de pauvreté;
  • ODD 3 - Bonne santé et bien-être;
  • ODD 4 - Éducation de qualité;
  • ODD 5 - Égalité entre les sexes;
  • ODD 8 - Travail décent et croissance économique;
  • ODD 9 - Industrie, innovation et infrastructure;
  • ODD 10 - Inégalités réduites;
  • ODD 11 - Villes et communautés durables;
  • ODD 16 - Paix, justice et institutions efficaces.

Priorités de l'Union européenne

Les activités de recherche et d'innovation dans le cadre de ce défi mondial seront globalement alignées sur les priorités de l'UE en matière de changement démocratique; emploi, croissance et investissement; justice et droits fondamentaux; migration; union monétaire plus approfondie et plus équitable; marché unique numérique.

Elles répondront à l'engagement du programme de Rome à œuvrer en faveur d'une "Europe sociale" et d'une "Union qui préserve notre patrimoine culturel et favorise la diversité culturelle". Elles apporteront également un appui au socle européen des droits sociaux ainsi qu'au pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières.

Les synergies avec le programme "Justice" et avec le programme "Droits et valeurs", qui apportent un appui aux activités dans le domaine de l'accès à la justice, des droits des victimes, de l'égalité entre les sexes, de la non-discrimination, de la protection des données et de la promotion de la citoyenneté européenne, ainsi qu'avec "Europe créative" et le programme pour une Europe numérique, Erasmus+ et le Fonds social européen plus, seront exploitées.


Les projets européens ont vocation à financer de la recherche mais au-delà de la production scientifique attendue, ils doivent aussi proposer voire tester des solutions concrètes. L’implication de stakeholders, d’agents en charge de la mise en application de politiques publiques, de décideurs, de travailleurs sociaux (en charge de questions relatives à la formation, l’intégration...), d’entreprises concevant les solutions techniques ou technologiques proposées (ou étudiées) est souvent souhaitée ou demandée.