Date d'impression : 04.08.20
Page: https://www.horizon2020.gouv.fr/cid147384/un-cortege-technologies-innovantes-pour-ameliorer-controle-fret-bord.html
Accueil  Les belles histoires

Un cortège de technologies innovantes pour améliorer le contrôle du fret - C-bord

cbord

Alors que le volume de marchandises acheminées vers l'Europe ne cesse d'augmenter, C-BORD s'est donné pour mission d'aider les douanes européennes à relever le défi logistique et technique que constitue le contrôle du flux de conteneurs à l'entrée du territoire en combinant plusieurs méthodes d'analyse non intrusives.

Actualité
10.12.2019

Avec plus de 3 milliards de tonnes de marchandises transportées par bateau chaque année, le fret maritime représente aujourd'hui 85% du commerce mondial. En tant que premier port de commerce européen, le terminal de Rotterdam prend en charge à lui seul 14 millions de conteneurs par an ce qui implique des contraintes importantes liées aux contrôles de ces marchandises.

Avec l'appui des douaniers néerlandais, polonais, et hongrois, les partenaires du projet C-BORD ont pu tester dans l'enceinte des ports de Rotterdam et de Gdansk ainsi qu'au niveau d'un poste-frontière situé entre la Hongrie et la Serbie l'efficacité de cinq solutions de contrôle : imagerie par rayons X de nouvelle génération (Smiths Detection), interrogation neutronique (CEA), photofission (CEA), mesures nucléaires passives (Symetrica Security) , nez électronique (Université de Manchester).

Grâce à cette série de tests menés en conditions réelles, C-BORD a démontré l'intérêt de combiner plusieurs de ces technologies pour couvrir une palette plus large de risques allant de la contrebande, à l'immigration clandestine en passant par le trafic de drogue et la présence de matières illicites dangereuses.

Ces travaux ont plus particulièrement contribué à accroître la qualité de l'imagerie par rayons X afin de cibler avec une plus grande précision les points d'intérêt au sein d'un même conteneur. Une fois ceux-ci localisés, un complément d'analyse réalisé via un second dispositif s'appuyant sur l'interrogation neutronique ou la photofission permet alors de déterminer la nature précise des matériaux ciblés par les rayons X.

Deux brevets ont été déposés en imagerie par rayons X à l'issue du projet. Le premier porte sur l'élimination des images d'artefacts dues au mouvement tandis que le second concerne l'identification, objet par objet, des matériaux constitutifs d'une cargaison.

Dans le cadre de C-BORD, une nouvelle méthode de traitement des données acquises par interrogation neutronique a également été brevetée. Celle-ci permet d'extraire des informations destinées à différencier les matières organiques illicites, comme les explosifs et les drogues, des produits bénins. Un dispositif d'inspection basé sur cette technologie devrait en outre déboucher sur une exploitation commerciale, l'un des partenaires industriels s'étant déjà engagé dans cette voie.


En augmentant l'efficacité des contrôles tant au niveau des zones portuaires que des frontières terrestres de l'Union européenne, les développements technologiques initiés dans le cadre de C-BORD devraient contribuer à renforcer la sécurité du territoire.

Les belles histoires

Les belles histoires

Infos clés

Financement U.E. :
11,8 millions €

Durée :
3 ans et demi

Coordinateur :
CEA List
Gif sur Yvette, Ile-de-France

Lauréat trophée Étoiles de l’Europe 2019

En savoir plus