Date d'impression : 11.12.17
Page: http://www.horizon2020.gouv.fr/cid74355/infrastructures-recherche-dans-horizon-2020-objectifs.html

Anticiper les prochains appels

Le dispositif national

Accueil  Horizon 2020  Excellence scientifique  Infrastructures de recherche

Infrastructures de recherche dans Horizon 2020 : objectifs

Europe-échafaudage© Fotolia

Les objectifs du programme Horizon 2020 sont de développer des infrastructures de recherche européennes d'excellence pour 2020 et au-delà, de promouvoir leur potentiel d'innovation et leurs ressources humaines, ainsi que de renforcer la politique européenne.

Synergies

Les synergies avec les sources de financement des Fonds Structurels seront recherchées afin d'assurer un développement cohérent des I.R., tout en veillant au respect des conditions d’octroi des fonds de cohésion : spécialisation intelligente, soutien aux P.M.E. innovantes, recours à l’ingénierie financière, articulation avec les politiques régionales propres ou coordonnées comme les installations partenaires régionales (Regional Partner Facility).

Les synergies avec les actions Marie Sklodowska-Curie et ERC (European Research Council) seront encouragées, notamment au travers d’accès pan-européens aux I.R. et aux actions de développements technologiques. Des accès privilégiés aux réseaux d’infrastructures pourront ainsi être mis en place.

Enfin les  I.R. s’inscriront dans les grands défis d’Horizon 2020 qu’ils soient numériques, comme le RDA (Research Data Alliance – Alliance pour les Données de Recherche) ou sociétaux comme le FET (Future Emerging Technologies – Futures Technologies Emergeantes) Flagship Human Brain (Projet Phare Cerveau Humain).

Objectifs

Développer les infrastructures de recherche européennes pour 2020 et au-delà

Les objectifs du programme Horizon 2020 visent à développer des I.R. européennes d'excellence pour 2020 et au-delà, à promouvoir leur potentiel d'innovation et leurs ressources humaines.

Il s’agit de placer l’Europe dans une situation favorable pour construire et exploiter des installations et des réseaux uniques au monde, lui permettant de produire des connaissances de haut niveau et d’attirer les talents de tous ses pays partenaires.

Développer de nouvelles infrastructures de classe mondiale

Le développement de nouvelles I.R. de classe mondiale sera au cœur des préoccupations de l’Europe durant Horizon 2020 en particulier par le soutien à l'élaboration, la construction, la structuration légale et l'exploitation efficiente des infrastructures de recherche.

Ce développement concernera en particulier les grands équipements majeurs identifiées par ESFRI et aussi d'autres installations de recherche de classe mondiale (distribuées ou monosite, matérielles comme virtuelles), qui aideront l'Europe à relever les grands défis de la science, de l'industrie et de la société.

Cet objectif concernera spécifiquement l’instauration d’une gouvernance européenne de ces infrastructures, par exemple sur la base du consortium européen des infrastructures de recherche (ERIC) ou de toute autre structure équivalente au niveau européen ou international.

Le financement de l'Union européenne s’adressera, selon les cas :

  • à la phase préparatoire des futures infrastructures nouvellement sélectionnées à l’occasion de l’édition 2015 de la liste ESFRI (par exemple pour les plans de construction détaillés, le montage juridique, la planification pluriannuelle, l’implication précoce de l'industrie) ;
  • à la phase de construction d’un nombre limité de projets ciblés prioritairement par l’ESFRI (travaux de R&D et d'ingénierie en collaboration avec l'industrie et les utilisateurs, développement d'installations partenaires régionales) ;
  • à l'exploitation de ces infrastructures (performance opérationnelle, accès privilégié, traitement des données, communication, formation et coopération internationale).

Cet objectif soutiendra aussi les études conceptuelles (de type études de design) concernant de nouvelles I.R., pour lesquelles on s’assurera de la prise en compte des besoins de tous les utilisateurs.

Intégration et ouverture des infrastructures nationales de recherche existantes d'intérêt paneuropéen et régional à de nouveaux utilisateurs académiques et/ou économiques

L'objectif est d'ouvrir les infrastructures clés de recherche nationale à tous les chercheurs européens, tant universitaires qu'industriels, et de veiller à leur utilisation optimale.

L'Union soutiendra des réseaux et clusters d'entreprises rassemblant, à l'échelle de l'Europe, les utilisateurs des infrastructures clés de recherche nationales en les intégrant dans leur démarche de recherche.

Une aide financière sera apportée afin de soutenir, notamment, l'accès transnational et virtuel des chercheurs, ainsi que la qualité des services fournis par les infrastructures.

Développement, déploiement et exploitation des infrastructures en ligne basées sur les TIC

L'objectif est de parvenir d'ici 2020 à un espace européen ouvert pour la recherche en ligne, dans lequel les chercheurs bénéficieraient de services de pointe fiables pour la mise en réseau et le calcul, ainsi que d'un accès permanent aux environnements scientifiques et aux ressources mondiales de données en santé ou en environnement et climat.

Pour ce faire, le soutien ira aux aspects suivants :

  • les réseaux mondiaux de recherche et d'éducation assurant des services plurisectoriels innovants, normalisés et évolutifs ;
  • des infrastructures de calcul distribué et d'informatique en nuage offrant une capacité de calcul et de traitement de données quasiment illimitée (action GRID) ;
  • un écosystème d'installations de calcul intensif (HPC), en vue de parvenir à l'échelle exaflop (PRACE) ;
  • les infrastructures logicielles et de service, par exemple pour la simulation et la visualisation, ainsi que des outils de collaboration en temps réel ;
  • une infrastructure pan-Européenne de données scientifiques interopérables, ouvertes et de confiance (action RDA).

Promouvoir le potentiel d'innovation et les ressources humaines des infrastructures de Recherche                                         

L’objectif est de mieux tirer parti des potentialités des installations existantes en matière d’innovations technologiques et de performance opérationnelle.

On visera à faciliter les regroupements d’intérêts, les échanges de bonnes pratiques et les échanges de personnels entre installations et avec les industries utilisatrices des I.R.s, ainsi qu’avec les industries manufacturières de composants de haute technologie.

Des instruments combinant les actions de support et les projets intégrés pourront être utilisés à cette fin.

Valoriser le potentiel d’innovation

L'objectif est de mieux exploiter le potentiel d'innovation des I.R. en stimulant l'innovation, tant dans les infrastructures elles-mêmes, que dans les secteurs d'activité qui les fournissent et les utilisent.

À cet effet, l'aide visera :

  • à établir des partenariats de R&D avec les entreprises fournisseuses de services et de composants, afin d’augmenter les capacités de l'Union dans les domaines de pointe, tels que l'instrumentation scientifique ou les TIC ;
  • à inciter au design et à l'acquisition par des I.R. de produits prototypes, afin de stimuler l'innovation et de faire œuvre de pionniers en matière de technologies ; pour ce faire les potentialités que représente le levier de l’achat publique seront mieux exploitées ;
  • à stimuler l'utilisation des I.R. par l'industrie, par exemple les installations d'essai expérimentales ou les centres de recueil de connaissance ;
  • à encourager l'intégration des I.R. dans des écosystèmes d'innovation locaux, régionaux et mondiaux, par exemple via le soutien aux bureaux de liaison industrielle ;
  • à développer les actions visant à rendre les infrastructures interopérables, notamment en matière de système et de technologies de l’information et de la communication (STIC).

Les actions de l'Union auront également un effet multiplicateur sur l'utilisation des IR, en particulier les infrastructures en ligne et celles destinées aux services publics, à l'innovation sociale, la culture ainsi que l'enseignement et la formation.

Renforcer le capital humain des I.R.

La complexité d’exploitation des I.R. nécessite l'exploitation de tout leur potentiel en promouvant les aptitudes de leurs gestionnaires, ingénieurs et techniciens, ainsi que de leurs utilisateurs.

L'aide de l'Union européenne ira à la formation du personnel assurant la gestion et l'exploitation des infrastructures de recherche d'intérêt paneuropéen, à la mobilité et à la constitution des compétences des personnels (appui aux carrières) et par une recherche des meilleures pratiques au sein des installations en matière de disponibilité de ressources humaines appropriées dans les disciplines essentielles, notamment en favorisant la mise en œuvre de programmes d'enseignement et de mobilité spécifiques.

Renforcer la politique européenne en matière d’IR ainsi que la coopération internationale

Les I.R. Européennes constituent un indéniable facteur d’attractivité pour les talents des pays étrangers qui souhaitent se former aux techniques et méthodes de recherche au summum de la performance.

Elles représentent une vitrine du savoir-faire des ingénieurs de recherche publics et privés en matière de composants aux limites de la mesure.

Les méthodes de travail et les bases de données qu’elles ont contribuées à créer et mettre au point autorisent des utilisations inédites pour répondre aux challenges désormais globaux en matière de santé, d’énergie, d’éducation et d’alimentation. Il est essentiel pour les pays Européens de tirer parti de ces savoir-faire pour défendre leur place dans le concert des relations internationales.

Renforcer la politique européenne en matière d'I.R.

Les objectifs sont :

  • d'exploiter les synergies entre les initiatives nationales et de l'Union, en établissant des partenariats entre les décideurs politiques, les organismes de financement ou les groupes consultatifs concernés (par exemple ESFRI, le groupe de réflexion sur les infrastructures en ligne (e-IRG), les organismes de l'EIROforum et les autorités publiques nationales) ;
  • de développer les complémentarités et la coopération entre les I.R. et les activités relevant d'autres politiques de l'Union (telles que les politiques régionales, de cohésion, industrielle, de santé, de l'environnement, de l'emploi et du développement) ;
  • de veiller à la coordination entre les différentes sources de financement à l'échelon de l'Union.

Les actions de l'Union européenne appuieront également le recensement, le suivi et l'évaluation des I.R. au niveau de l'Union, ainsi que des études utiles aux politiques et des missions de communication.

Horizon 2020 accompagnera les efforts des États membres en vue d'optimiser leurs installations de recherche en soutenant une base de données pan-Européenne recensant les I.R. librement accessibles en Europe (base de données MERIL).

Faciliter la coopération internationale stratégique

Le premier objectif est de faciliter le développement d'infrastructures mondiales de recherche, c'est-à-dire d'infrastructures qui nécessitent un financement et des accords de dimension planétaire.

Le second objectif est aussi de faciliter la coopération des I.R. européennes avec leurs homologues non européennes, assurant ainsi leur interopérabilité et leur envergure mondiales et de rechercher des accords internationaux sur l'utilisation réciproque, les échanges de compétences et d’expérience ou encore le cofinancement d'infrastructures ou de développements technologiques spécifiques.


Le Point de Contact National

Infrastructures de recherche dans Horizon 2020

Liens utiles