Date d'impression : 16.12.19
Page: http://www.horizon2020.gouv.fr/cid136848/des-particules-type-cage-pour-lutter-contre-resistance-aux-antibiotiques.html
Accueil  Les belles histoires

Des particules de type cage pour lutter contre la résistance aux antibiotiques

Alma EE2018

L’émergence de souches bactériennes résistantes aux traitements antibiotiques est un phénomène qui préoccupe de plus en plus la société. Le projet Cyclon Hit vise à améliorer l'efficacité de ces médicaments en les incorporant dans des assemblages supramoléculaires de type "cage".

Actualité
05.12.2018

L’émergence de souches bactériennes résistantes aux traitements antibiotiques est un phénomène qui préoccupe de plus en plus la société. Le projet Cyclon Hit vise à améliorer l'efficacité de ces médicaments en les incorporant dans des assemblages supramoléculaires de type "cage".

A l'échelle du territoire européen, on estime que 25 000 personnes décèdent chaque année des suites d'infections provoquées par des bactéries résistantes aux antibiotiques. Développer des solutions capables de limiter ce phénomène de résistante constitue donc un véritable enjeu de santé publique.

La stratégie proposée par le projet Cyclon Hit consiste à utiliser des particules de type "cage", appelées cyclodextrines, pour acheminer les antibiotiques jusqu'aux cellules infectées par un pathogène. Une fois leur cible atteinte, ces véritables chevaux de Troie moléculaires libèrent alors leur charge active. Un tel mode d'action permet de réduire les quantités d’antibiotique, ce qui limite le développement de résistances bactériennes tout en améliorant l’efficacité du traitement.

Réunissant 19 partenaires issus de la recherche académique et du monde de l'entreprise, Cyclon Hit a donné lieu jusqu'ici à la diffusion de près de 80 publications scientifiques. Le dynamisme du consortium s'est en outre manifesté à travers l'organisation d'au moins deux événements d'envergure par an (congrès, écoles d’été, workshops, ... ) ainsi que par de nombreux séminaires grand public.

Durant le projet, les scientifiques ont eu l'opportunité d'étudier l'impact de dizaines de combinaisons antibiotique(s)-cyclodextrines sur des cellules en culture infectées par diverses bactéries. Les associations les plus efficaces in vitro ont ensuite été testées chez la souris. Lors de ces essais précliniques, le consortium est par exemple parvenu à réduire d'un facteur 1000 la concentration du bacille de la tuberculose chez le rongeur infecté par ce pathogène.

Cyclon Hit a abouti à d'autres résultats tout aussi prometteurs comme la mise au point de systèmes  "cage" à effet antibactérien intrinsèque. Par ailleurs, des assemblages libérant sur demande des quantités contrôlées de gaz à effet antibactérien ont été élaborées, réduisant ainsi tout risque de résistance au traitement.

Cyclon Hit confirme l’intérêt d'utiliser des assemblages de type "cage" pour améliorer le traitement des infections bactériennes tout en freinant la résistance aux antibiotiques.

Les belles histoires

Les belles histoires

Infos clés

Financement U.E. :
3,9 millions €

Durée :
4 ans

Coordinateur :
CNRS
Orsay, Ile-de-France

Tutelles :
CNRS/Université Paris Sud/Université Paris Saclay

Lauréat trophée Étoiles de l’Europe 2018

En savoir plus