Date d'impression : 24.09.18
Page: http://www.horizon2020.gouv.fr/cid129794/etat-de-la-participation-francaise-a-horizon-2020-actualisation-de-mars-2018.html

Anticiper les prochains appels

Le dispositif national

Accueil  Horizon 2020

État de la participation française à Horizon 2020 - actualisation de mars 2018

Graphique bis

Le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation dresse le bilan de la participation française au programme Horizon 2020 pour la période 2014-16 et sur 53% des crédits engagés au titre de l’année 2017. La France se situe en 3ème position des États bénéficiaires des fonds Horizon 2020.

Actualité
02.05.2018

Le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation dresse le bilan de la participation française au programme Horizon 2020 pour la période 2014-16 et sur 53% des crédits engagés au titre de l’année 2017 (source : données eCorda actualisées au 6 mars 2018).

Avec 10,6% des financements obtenus, la France se situe en 3ème position des États bénéficiaires des fonds Horizon 2020 derrière l’Allemagne (15,3%) et la Grande-Bretagne (14,4%). La performance de la France est en baisse depuis 1998 principalement en raison d’une participation plus active d’autres États bénéficiaires.

Même si cela reste encore à confirmer avec les chiffres définitifs pour l’année 2017, un effet "Brexit" important semble se faire sentir sur la participation du Royaume-Uni, qui passe de 16,2% des financements obtenus en 2015 à 14,1% en 2016 (et 10,3% provisoires pour 2017 !). Cette chute du Royaume-Uni paraît bénéficier à la France et à l’Italie dont les parts de financement obtenus bondissent provisoirement de près d’un point sur l’année 2017 par rapport à 2016 (10,9% contre 10,1% pour la France, 9,5% contre 8,8% pour l’Italie). Le Royaume-Uni semble également entrainer avec lui les Pays-Bas qui réalise en 2017 son plus mauvais score depuis 2009. L’Espagne et l’Italie ont consolidé leurs positions de quatrième et cinquième pays bénéficiaire du programme, distançant les Pays-Bas. L’Allemagne reste le premier pays bénéficiaire avec une part de financement obtenu relativement stable (14,4% en 2016 et 14,3% en 2017).

Si la France présente un taux de succès de 14,3%, soit le taux le plus élevé de l’U.E., celui-ci ne compense pas la faiblesse relative des dépôts (seulement 8,4%). Néanmoins, la marge de manœuvre pour améliorer son positionnement parmi les bénéficiaires est relativement forte au regard du poids de la France dans la recherche publique et privée en Europe (16,5% en 2015). En particulier, sur le pilier défis sociétaux, elle pourrait être mieux représentée car la part des financements obtenus reste faible (9,9%).

Il est notable que l’instrument P.M.E. et les projets collaboratifs ont permis à plusieurs P.M.E. françaises d’intégrer des projets Horizon 2020. Enfin, la participation des entreprises industrielles françaises se situe au-dessus de la moyenne, en particulier grâce à leur dynamisme dans les secteurs de l’aéronautique et de la microélectronique.

 

Évolution de la part des financements captés par les principaux bénéficiaires
note-participation-fig1

Evolution annuelle des parts de financement obtenus

note-participation-fig2


Performance française depuis 2014 par Pilier
note-participation-fig3

Principaux bénéficiaires des appels Horizon 2020
note-participation-fig4

Sources : eCorda (après retraitement MEIRIES)

Chiffres clés

Taux de succès pour la France de 14,3%

3,3 milliards € obtenus par les équipes françaises