Date d'impression : 12.12.17
Page: http://www.horizon2020.gouv.fr/cid123877/mirifisens-elargit-champ-detection-des-substances-gazeuses.html

Anticiper les prochains appels

Le dispositif national

Accueil  Les belles histoires

MIRIFISENS élargit le champ de détection des substances gazeuses

mirifisens

Améliorer la détection de substances chimiques potentiellement nocives constitue un enjeux important pour de nombreuses entreprises européennes. Reposant sur l'utilisation de lasers à cascade quantique, le projet MIRIFISENS vise à développer des capteurs miniatures capables d’identifier un large spectre de composés chimiques volatils.

Actualité
04.12.2017

MIRIFISENS a pour objectif de discriminer plus facilement tout un ensemble de gaz présentant un risque sanitaire, environnemental ou sécuritaire à partir de capteurs miniatures. Le projet s'appuie pour cela sur la spectroscopie dans l'infrarouge via l'utilisation de lasers à cascade quantique.

L'efficacité de cette méthode d'analyse a pu être établie pour la détection de plusieurs substances gazeuses : le monoxyde de carbone, l'oxygène, les formaldéhydes qui sont des composés organiques volatils légers considérés comme cancérigènes, l'acétone qui entre dans la composition de la plupart des explosifs, ...

L'intérêt d'utiliser ce genre de capteurs a plus particulièrement été confirmé dans le domaine de l’aéronautique pour détecter dans le kérosène la présence de graisses qui, lorsqu'elles se retrouvent à haute altitude, peuvent geler. Un problème crucial car susceptible d’accroître la consommation de carburant voire même d'endommager les moteurs des avions.
 
La possibilité de réaliser l'intégralité de ces dispositifs d'analyse à partir du silicium a aussi été démontrée durant le projet. Cela permet d'envisager à moyen terme la mise au point de capteurs de très petite taille capables d’identifier la signature chimique de la majorité des molécules d’intérêt environnementale.

Une fois miniaturisée, cette cellule de détection devrait aboutir à de nombreuses applications autour du contrôle permanent de la qualité de l'air dans l’environnement extérieur, les lieux d'habitation ou les espaces de travail.

MIRIFISENS a abouti en 2015 à la création de la start-up MirSense qui commercialise déjà les composants de base indispensables à la fabrication de certains capteurs de gaz. Le projet a également contribué à mettre sur le marché un laser « très basse consommation » par une société suisse partenaire du projet.

L'objectif fixé est d'améliorer la détection de substances potentiellement dangereuses dans les gaz et dans les liquides.

Les belles histoires

Les belles histoires

Infos clés

Financement U.E. :
8,6 millions €

Durée :
4 ans

Coordinateur :
III-V Lab
Palaiseau, Ile-de-France

Lauréat trophée Etoiles de l’Europe 2017