Date d'impression : 11.12.17
Page: http://www.horizon2020.gouv.fr/cid123704/relier-risque-maladies-chroniques-diversite-des-populations-europeennes.html

Anticiper les prochains appels

Le dispositif national

Accueil  Les belles histoires

Relier le risque de maladies chroniques à la diversité des populations européennes

medigene

MEDIGENE a pour objectif d’étudier les déterminants génétiques et environnementaux du syndrome métabolique de résistance à l'insuline chez les populations méditerranéennes. Ce projet vise ainsi à identifier les complications à long terme de ce syndrome pour les populations migrantes en Europe.

Actualité
04.12.2017

MEDIGENE analyse chez l'homme les facteurs génétiques et environnementaux du syndrome métabolique de résistance à l'insuline dans le but d'améliorer son diagnostic clinique. Ce programme interdisciplinaire qui s’intéresse à la fois aux populations natives et migrantes à l'échelle du bassin méditerranéen regroupe généticiens, anthropologues, endocrinologues et nutritionnistes.

Dans le cadre de ce projet, plus de 6000 échantillons ADN provenant de populations migrantes (Albanais, Roumains, Turques, Marocains, Algériens ou Tunisiens) ou originaires du pourtour méditerranéen (Français, Italiens, Grecques) ont été analysés et comparés. Ces données ont ensuite été croisées avec des échantillons d'ADN humain datant de l'époque romaine afin d'observer l’évolution, au fil du temps, des marqueurs génétiques et des événements démographiques passés.



Ces travaux ont notamment permis de mettre en évidence le rôle des composantes ancestrales dans la susceptibilité génétique de certaines maladies chroniques. Ils renforcent par ailleurs notre connaissance de la variabilité génétique au sein des populations du bassin méditerranéen. Il devient dès lors envisageable d'identifier de nouveaux marqueurs en épidémiologie génétique dans la perspective de développer une médecine personnalisée. 



Le projet a aussi contribué à l'amélioration des protocoles scientifiques dédiés à l'étude du génome dans son intégralité. Des avancées qui devraient faciliter l'identification puis la description de nouveaux gènes impliqués dans le syndrome métabolique et ses composantes : hypertension artérielle, dyslipidémie, diabète sucré, obésité.



En se focalisant sur la relation entre susceptibilité génétique et nutrition, le programme a enfin permis d'initier de nouvelles études en nutrigénomique. Cette discipline qui décrypte l'interaction entre gènes et nutriments constitue une piste prometteuse pour le traitement de maladies chroniques susceptibles d’aggraver l’état de santé de populations déjà fragilisées comme les migrants. 



En identifiant les déterminants du syndrome de résistance à l'insuline parmi les populations méditerranéennes, MEDIGENE fait le lien entre structures génétiques et démographiques et risques de maladies chroniques.

Les belles histoires

Les belles histoires

Infos clés

Financement U.E. :

3 millions €


Durée :


4 ans


Coordinateur :

Université de Montpellier  


Montpellier, Occitanie



Lauréat trophée Etoiles de l’Europe 2017