Date d'impression : 12.12.17
Page: http://www.horizon2020.gouv.fr/cid123607/vers-le-premier-bit-quantique-100-cmos.html

Anticiper les prochains appels

Le dispositif national

Accueil  Les belles histoires
qubit

Le projet SiSPIN exploite la propriété quantique du spin des électrons pour stocker des informations. En s’appuyant sur la technologie CMOS à partir de laquelle sont fabriqués la plupart des composants électroniques, SiSPIN démontre pour la première fois la possibilité de générer un bit quantique.

Actualité
04.12.2017

Le projet SiSPIN porte sur la spintronique quantique qui exploite la propriété quantique du spin des électrons pour stocker des informations. En s’appuyant sur la technologie CMOS à partir de laquelle sont fabriqués la plupart des composants électroniques, SiSPIN démontre pour la première fois la possibilité de générer un bit quantique.

Les chercheurs du projet SiSPIN sont parvenus à mesurer pour la première fois un bit quantique de spin dans un dispositif très proche des transistors à effet de champ qui sont à la base de tous les ordinateurs et téléphones portables actuels.

SiSPIN vise ainsi à mettre à contribution le prodigieux développement de la microélectronique classique, qui s'appuie principalement sur la technologie CMOS, pour concevoir le futur ordinateur quantique. Cette industrie étant très mature, elle offre en effet les conditions idéales pour servir de rampe de lancement à la deuxième révolution quantique dont l'objectif est de construire et manipuler des objets quantiques artificiels.

Concevoir un bit quantique (ou qubit) à partir de la technologie CMOS présente plusieurs avantages. Parce qu'il repose sur l'atome de silicium, matériaux de base de l'informatique classique, ce genre de qubit peut être réalisé avec les mêmes procédés techniques que le bit numérique. Il est également plus compact que le bit quantique issu d'autres approches technologiques comme la supraconductivité.

La possibilité de générer un qubit à partir de la technologie CMOS offre en outre d'autres opportunités de développement dans le domaine de la simulation quantique. Celle-ci pourrait par exemple faciliter l'identification de nouvelles voies de synthèse de molécules pharmaceutiques par simulation de la dynamique quantique des réactions chimiques.

L’innovation dans le domaine de l'industrie pharmaceutique et de la microélectronique, deux secteurs économiques cruciaux au niveau européen, pourrait enfin être grandement accélérée par la mise en application concrète d’un qubit 100% CMOS.

SiSPIN démontre que la deuxième révolution quantique pourrait s'appuyer sur la technologie à l'origine de l’industrie microélectronique actuelle. 

Les belles histoires

Les belles histoires

Infos clés

Financement U.E. :
2,9 millions €
Durée :
3 ans
Coordinateur :
CEA
Grenoble, Auvergne-Rhône-Alpes

Lauréat trophée Etoiles de l’Europe 2017