Date d'impression : 13.12.17
Page: http://www.horizon2020.gouv.fr/cid119254/intraw-la-cooperation-internationale-pour-les-matieres-premieres.html

Anticiper les prochains appels

Le dispositif national

Accueil  Les belles histoires

IntraW : la coopération internationale pour les matières premières

Matière première© goldencow_images-Fotolia.com

Le projet IntraW vise à développer de nouvelles possibilités de coopération dans le domaine des matières premières entre l’U.E. et l’Australie, le Canada, le Japon, l’Afrique du Sud et les États-Unis et à définir une base pour le lancement d’un observatoire international.

Actualité
25.09.2017

Le projet IntraW vise à contribuer à établir des relations fortes et durables avec les principaux acteurs mondiaux dans le domaine des technologies ainsi qu’à faire le lien avec les avancées scientifiques axées sur les matières premières. Il s’agit de pouvoir pallier les faiblesses qui limitent l’adoption de stratégies de recyclage ou de substitution des matières premières dans une logique d’économie circulaire.

Si le recyclage contribue à une utilisation efficace des ressources énergétiques, notamment dans le cas des métaux, des limites existent. Par exemple, les métaux utilisés dans les alliages ou en petite quantité, comme les terres rares (éléments chimiques utilisés par l’industrie des hautes technologies) ou les métaux critiques, sont difficilement recyclables.

Le projet IntraW vise à répertorier et à développer de nouvelles possibilités de coopération dans le domaine des matières premières entre l’Union européenne et l’Australie, le Canada, le Japon, l’Afrique du Sud et les États-Unis.

Le projet se concentre sur les thématiques suivantes :

  • la recherche et l’innovation ;
  • les politiques et stratégies dans le domaine des matières premières ;
  • les programmes éducatifs et de formation conjoints ;
  • les procédures de certification et d’autorisation, les redevances et les politiques fiscales ;
  • les systèmes de signalement des données ;
  • les pratiques en matière d’exploration, d’extraction, de traitement et de recyclage ;
  • la gestion et la substitution des matières premières critiques.

Les conclusions des activités permettront de définir une base pour le lancement de l’observatoire international de l’Union européenne sur les matières premières. L’observatoire sera une infrastructure permanente et opérationnelle qui disposera d’une stratégie et d’une approche de gestion précise pour collecter des données et des informations sur les matières premières critiques, dont les avancées scientifiques.

L’observatoire encouragera la mise en œuvre de programmes de financement bilatéraux et multilatéraux et de mesures incitatives en faveur d’une coopération entre l’U.E. et les pays tiers technologiquement avancés.

Les belles histoires

Logo Les belles histoires

Infos clés

Financement U.E. :
2,1 millions €

Durée :
3 ans 

Coordinateur :
Fédération européenne des Géologues